top of page

ÉDITO

Se déplacer de quelques degrés, modifier l'angle de vision.

S'approcher du miroir et découvrir dans son reflet ce qu'on croyait déjà connaître.

 

Quand j'étais enfant, un de mes jeux favoris était le miroir. C'était un petit rectangle cerclé de fer blanc avec une chainette, un de ces modèles que l'on retrouve aujourd'hui dans les grands magasins. Je me mettais dans un angle de ma chambre ou du salon par exemple et je regardais la pièce dans le miroir. J'avais l'impression chaque fois de la redécouvrir ou plutôt d'en découvrir une autre... j'étais ailleurs, complètement. L'autre jeu, consistait à marcher dans le ciel au moyen du même petit miroir. Je le tenais dans mes mains, contre ma poitrine, dirigé vers le ciel. Je plongeais mes yeux en lui et sans le quitter du regard, je marchais. Alors la magie s'opérait : le jour j'allais de nuage en nuage et la nuit d'étoile en étoile...

Le miroir reflète ce que nous lui donnons à voir comme les mots reflètent la pensée qui nous traverse.

Se déplacer de quelques degrés, modifier l'angle de perception. S'approcher des mots et ouvrir en nous de nouveaux paysages. Tordre le réel, éteindre le vacarme et traverser le miroir...

@J.Anderson

bottom of page